Messieurs, depuis quelques années, le dosage du PSA dans le sang (pour détecter un cancer
de la prostate) n'est plus demandé systématiquement par votre médecin. Pourquoi ?

La majorité des patients ayant un PSA augmenté n'ont pas de cancer de la prostate mais sont exposés inutilement aux effets indésirables des examens complémentaires (biopsies prostatiques) : présence de sang dans les urines, risque d'infection, douleurs, fièvre, parfois une hospitalisation.

Parmi les hommes chez qui un cancer est diagnostiqué, 30 à 80% sont des cancers ne modifiant pas l'espérance de vie.

Cependant une chirurgie est souvent proposée aux hommes atteints. Cette chirurgie a beaucoup d'effets secondaires (infection, incontinence urinaire, troubles de l'érection, etc.). Bien souvent pourtant, le patient n'avait pas de plaintes avant le diagnostic de cancer le plus souvent sans danger.

Il est donc conseillé, avant de demander à votre médecin un dépistage du cancer de la prostate, d'en discuter avec lui afin de réfléchir aux conséquences d'un " simple dosage à la prise de sang".

Malgré tout, si un membre de votre famille (père ou frère) a souffert d'un cancer de la prostate ou si vous avez des plaintes à ce niveau (douleurs, difficulté pour uriner,...), il est conseillé de consulter votre médecin traitant.

 

Retour à la liste des questions

bannerbas 980-74-v2