L'intervention majorée de la mutuelle. Pour qui ?

 Certaines personnes bénéficient d'un remboursement plus important des soins de santé : certains médicaments, consultations et visites médicales moins chers, quote-part personnelle moins importante en cas d'hospitalisation.

C'est ce que l'on appelle l'intervention majorée de l'assurance maladie-invalidité.

 

L'intervention majorée est accordée automatiquement aux personnes qui bénéficient d'un avantage social ou d'un certain statut tel que :

* le revenu d'intégration sociale ou une aide équivalente

* la garantie de revenu aux personnes âgées (GRAPA)

* l'allocation aux personnes handicapées

* les enfants atteints d'une incapacité physique ou mentale d'au moins 66%

* les mineurs étrangers non accompagnés (MENA)

* les enfants (de moins de 25 ans) inscrits en tant que titulaires orphelins.

 

L'intervention majorée peut être également octroyée aux ménages qui perçoivent de faibles revenus, sur base d'un examen des revenus. Il faut alors en faire la demande auprès de la mutuelle.

Elle sera octroyée aux ménages dont le revenu brut annuel imposable pour l'année précédant la demande est inférieur à 16.743,70 € (augmenté de 3.099,72 € par personne supplémentaire faisant partie du ménage - revenus de l'année 2013).

 

L'intervention majorée accordée sur la base d'un avantage social ou d'un certain statut concerne le bénéficiaire de l'avantage, le conjoint ou partenaire de vie et, dans certaines situations, les personnes à leur charge.

Mais si l'intervention majorée est accordée sur la base d'un contrôle des revenus, elle concerne tous les membres du ménage mutualiste (titulaire, conjoint ou partenaire de vie et personnes inscrites à leur charge).

 

Depuis le 1er janvier 2014, les statuts BIM (ex-VIPO) et OMNIO ont fusionné. Si vous bénéficiez, avant le 1er janvier 2014, du BIM ou de l'OMNIO, vous bénéficiez automatiquement de la nouvelle intervention majorée.

 

 

Retour à la liste des questions

bannerbas 980-74-v2